L’ARJEL chasse les sites illégaux

l’ARJEL en chasse

L’autorité de régulation a décidé de ne pas attendre pour frapper contre les sites illégaux et le fait savoir. Elle affirme ainsi haut et fort son intention de cantonne l’offre à la stricte légalité.

La France semble bien décider à se servir des erreurs de l’Italie qui un an après n’avait toujours pas endigué la concurrence des sites illégaux sur son territoire.
Ici, moins d’une semaine après l’ouverture des jeux de poker, plusieurs sites ont déjà reçu des mises en demeures, 19 au total. Les noms restent confidentiels mais Interwetten mais notamment partie de ceux dont le nom a transpiré dans les rapports.
A la fin du mois, on devrait voir les premiers dossiers au tribunal.

La France affirme son autorité

Après avoir régulé son marché, l’ARJEL semble donc déterminer à faire les choses correctement et il ne reste aujourd’hui plus beaucoup d’opérateurs ne disposant pas de la licence qui osent faire face à l’état.
Car avec ces lois, les propriétaires des salles font maintenant face à des peines de prison réelles.

C’était l’une des grandes interrogations avant la mise en place des licences de savoir si l’ARJEL serait capable de lutter contre l’offre illégale. La réponse est jusqu’à présent: oui!


Commentaires (0)

Ecrivez un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.